Dans l’entreprise libérée, nombreux sont ceux qui apprécient faire le travail du manager. Par contre, il y a des côtés moins plaisants à ce travail, comme les renvois ou les situations difficiles. Rares sont ceux qui ont l’habileté de bien gérer ces aspects moins agréables. C’est pourquoi, lorsqu’on instaure l’entreprise libérée, les anciens cadres ou les dirigeants ont leur place en tant que « coachs » lors des situations plus difficiles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse de messagerie valide.

Menu